Si vous souffrez d'une des maladies suivantes ou si vous êtes le survivant d'une victime d'une de ces maladies, vous pouvez faire appel au Fonds amiante.
 

Mésothéliome


Un mésothéliome est une tumeur maligne de la plèvre ou du péritoine. C'est une maladie rare, mais les personnes ayant été exposées à l'amiante sont plus susceptibles d'en être atteintes. Dans notre pays, plus de 80% des cas de mésothéliome sont imputables à l'amiante. La plupart des cas concernent une exposition professionnelle passée. Il n'y a aucun lien entre cette maladie et le tabagisme. Il faut en moyenne 40 ans pour qu'une exposition aux fibres d'amiante provoque un mésothéliome. Actuellement, aucun remède n’est connu pour cette maladie.


Asbestose


L'asbestose est une maladie où un tissu cicatriciel se développe dans les poumons. Un patient atteint d'asbestose éprouve des difficultés respiratoires. La maladie touche presque exclusivement les personnes qui ont été en contact avec l'amiante à la suite de leur travail. Elle survient habituellement dix à vingt ans après le début de l'exposition. Peu de nouveaux cas d'asbestose sont diagnostiqués en Belgique de nos jours.


La reconnaissance par le Fonds amiante nécessite une certaine exposition à l'amiante (au moins 25 « années-fibre », telles que décrites dans l'arrêté royal du 28 mars 1969 établissant la liste des maladies professionnelles donnant lieu à indemnisation et fixant les critères à remplir par l'exposition au risque professionnel pour certaines de ces maladies).


Cancer du larynx


Un cancer du larynx est une tumeur maligne qui peut se développer dans différentes parties du larynx, mais qui affecte principalement les cordes vocales. Les deux principaux facteurs de risque de cancer du larynx sont le tabagisme et la consommation d'alcool. L'amiante est également connu comme facteur de risque, mais le lien est moins important.


Pour la reconnaissance par le Fonds amiante, comme pour l'asbestose, une exposition d'au moins 25 « années fibre » est requise. Ces expositions se sont produites presque exclusivement dans le cas de personnes qui travaillaient au contact de l'amiante à titre professionnel. Des expositions environnementales de la même ampleur sont à peine connues.


Cancer du poumon


Ce terme recouvre toutes les tumeurs primaires malignes des poumons et des voies respiratoires. ‘Primaire’ signifie qu'il s'agit bien d'un cancer du tissu pulmonaire et non d'une métastase d'un autre cancer. Le cancer du poumon est principalement causé par le tabagisme. Cependant, les fumeurs ayant également inhalé des fibres d'amiante représentent un public à risque accru de développer la maladie. Il faut habituellement de dix à vingt ans - ou plus - pour que la fumée de cigarette et l'amiante causent le cancer du poumon.


Les exigences d'exposition sont les mêmes que pour l'asbestose et le cancer du larynx, soit 25 « années-fibres » . Cela signifie qu'en pratique, le cancer du poumon ne pourra être indemnisé qu’en cas d’exposition professionnelle manifeste dans le passé.
 

Epaississements pleuraux diffus bilatéraux


L'épaississement pleural diffus est formé par le tissu cicatriciel de la membrane pulmonaire.  Cette condition n'est pas spécifique à l'exposition à l'amiante. Elle peut également résulter, par exemple, d'une infection antérieure (pleurésie) ou d'une intervention chirurgicale sur la poitrine. Si l'épaississement pleural se produit dans les deux poumons, il est davantage susceptible d'être associé à une exposition à l'amiante.